Syndicat National des Médecins Ostéopathes 

Fondé en 1984

Accueil Diplôme Universitaire

Informations Médecins

Trouver un Ostéopathe prŹs de chez vous Informations Patients Diaporama du Dos Contact

 

otites moyennes aiguës récidivantes

Ostéopathie et prévention des otites moyennes aiguës récidivantes

Par Martine François (Service ORL, Hôpital Robert Debré, Paris)

Article commenté :

The use of osteopathic manipulative treatment as adjuvant therapy in children with recurrent acute otitis media.

Mills M, Henley CE, Barnes LL, Carreiro JE, Degenhardt BF

Arch Pediatr Adolesc Med 2003 ;157 :861-866

Retrouvez l’abstract en ligne

Les parents des enfants qui enchaînent otite sur otite sont prêts à tout pour diminuer la fréquence des ces infections. Aucun traitement n’est efficace à 100% dans la prévention des otites moyennes aiguës (OMA) que ce soit le retrait de la crèche, l’arrêt du tabagisme passif, les immunomodulateurs, le soufre, l’adénoïdectomie ou la pose d’aérateurs transtympaniques (Rosenfeld). Quel peut être l’apport de l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est un système thérapeutique basé sur les manipulations. Dans le cadre des otites moyennes aiguës, le principe serait d’améliorer le fonctionnement de la trompe d’Eustache, en agissant sur sa partie cartilagineuse par l’intermédiaire de manipulations, en particulier mandibulaires comme dans la technique de Galbreath (Pratt-Harington).

Pour démontrer l’efficacité de l’ostéopathie, les auteurs ont fait une étude prospective, randomisée contre placebo, multicentrique, chez des enfants de 6 mois à 6 ans, qui avaient fait au moins 3 OMA au cours de 6 mois précédents ou au moins 4 OMA au cours de l’année précédente.

Les enfants étaient randomisés en deux groupes : ceux qui ont eu un traitement ostéopathique et ceux qui n’en ont pas eu. Les enfants étaient revus 9 fois, à intervalles de plus en plus espacés. C’est à l’occasion de ces visites qu’étaient faites ou non les séances d’ostéopathie, d’une durée de 15 à 25 minutes, selon des techniques décrites succinctement dans l’article.

Sur 146 enfants pressentis, seulement 57 ont été inclus et ont suivi le protocole jusqu’au bout (25 dans le groupe ostéopathie et 32 dans le groupe contrôle). Dans le groupe traité, il y a eu un peu moins d’OMA et de traitements antibiotiques pendant la durée de l’étude, et surtout il y a eu beaucoup moins de poses d’aérateurs transtympaniques (1 dans le groupe traité, vs 8 dans le groupe contrôle (p=0,03).

Cet article a le mérite d’exister. Mais les résultats demandent à être confirmés par d’autres études, comportant plus de patients et peut être limitées aux nourrissons puisque c’est dans cette tranche d’âge que sont les enfants qui ont des OMA récidivantes (Pichichero). En effet le nombre de patients inclus dans cette étude est extrêmement faible, en regard de la très grande fréquence de cette pathologie. Il est possible qu’il y ait eu des biais dans le recrutement. Il y a eu aussi beaucoup de perdus de vue en cours de traitement, ceci n’est guère étonnant dans ce type d’étude, mais gène l’interprétation des résultats.

En conclusion : affaire à suivre.

Références complémentaires

1- Pichichero ME.

Osteopathic Manipulation to prevent otitis media – Does it work ?

Arch Pediatr Adolesc Med 2003 ;157 :852-3

Retrouvez l’abstract en ligne

2- Rosenfeld RM.

An evidence-based approach to treating otitis media.

Pediatr Clin North Am 1996; 43:1165-81

Retrouvez l’abstract en ligne

3- Pratt-Harrington D.

Galbreath technique : a manipulative treatment for otitis media revisited.

J Am Osteopath Assoc 2000 ;100 :635-9

Retrouvez l’abstract en ligne

Date de publication : 22-10-2003