Syndicat National des Médecins Ostéopathes 

Fondé en 1984

Accueil Diplôme Universitaire

Informations Médecins

Trouver un Ostéopathe prŹs de chez vous Informations Patients Diaporama du Dos Contact

 

"L'Ostéopathie -présentation grand public " (Top santé.fr)

Ostéopathes, leurs mains nous font du bien (16 fevrier 2005)

Christine Bourget
Leurs mains font bouger nos articulations, palpent, interrogent et libèrent notre corps de ses douleurs. « Dénouer nos tension musculaires, éliminer le mal de dos, les foulures, les torticolis ou encore remettre en place nos articulations abîmées et douloureuses, ce sont les points forts de l'ostéopathie, explique le Dr Maurice Sainte-Rose, Rhumatologue et ostéopathe. L'homme est un tout et la maladie apparaît lorsque l'équilibre de l'ensemble est rompu »

 
 
1. Une technique en douceur

 

- Les points forts de l'ostéopathie : dénouer nos tensions musculaires, éliminer le mal de dos, les foulures, les torticolis ou encore remettre en place nos articulations abîmées et douloureuses. Cette technique vise à rééquilibrer tout notre organisme et soigne par des manipulations.

- Pour les ostéopathes, les muscles et le squelette sont les éléments majeurs de l'harmonie du corps. Le moindre problème à ces niveaux entraîne alors une cascade de perturbations. Les différentes pièces du squelette sont en effet reliées entre elles par des fibres et des ligaments et connectées à des chaînes musculaires.
Une articulation bloquée entrave la circulation sanguine et lymphatique provoque des spasmes musculaires ainsi qu'une réaction du système nerveux. Il s'ensuit une perturbation des échanges tissulaires et cellulaires. C'est ainsi qu'à distance, ce blocage spécifique peut entraîner le mauvais fonctionnement d'autres articulations et de certains organes.

 
 
2. Rétablir l'équilibre du corps

 

Pas d'étonnement si l'ostéopathe vous demande d'enlever votre jupe ou votre pantalon, pour une douleur au cou, ou encore s'il manipule votre pied pour traiter une migraine. La souffrance exprimée n'est vraisemblablement qu'une « lésion de compensation ».

- Pour le soulager, l'ostéopathe recherche toujours la lésion primaire, celle qui a entraîné des problèmes en chaîne. En effet, toute lésion peut avoir une répercussion sur une autre partie du corps, même très éloignée. Il s'avère donc indispensable de traiter cette lésion primaire pour revenir à l'équilibre physiologique et prévenir les récidives.
Il peut s'agit d'un traumatisme oublié (le blocage des vertèbres au niveau du cou peut par exemple, résulter d'une ancienne chute sans gravité sur la main), d'une séquelle d'une acte chirurgical, d'une vilaine cicatrice, d'un antécédent d'infection d'un organe.

- L'ostéopathe évalue minutieusement les tensions et les forces, débusque les barrières, puis les lève pour enfin restaurer la fluidité du mouvement et de la circulation et rétablir l'équilibre.

 
 
3. Rétablir l'équilibre du corps

 

- Pas d'étonnement si l'ostéopathe vous demande d'enlever votre jupe ou votre pantalon, pour une douleur au cou, ou encore s'il manipule votre pied pour traiter une migraine. La souffrance exprimée n'est vraisemblablement qu'une « lésion de compensation ».

- Pour le soulager, l'ostéopathe recherche toujours la lésion primaire, celle qui a entraîné des problèmes en chaîne. En effet, toute lésion peut avoir une répercussion sur une autre partie du corps, même très éloignée. Il s'avère donc indispensable de traiter cette lésion primaire pour revenir à l'équilibre physiologique et prévenir les récidives.
Il peut s'agir d'un traumatisme oublié (le blocage des vertèbres au niveau du cou peut par exemple, résulter d'une ancienne chute sans gravité sur la main), d'une séquelle d'une acte chirurgical, d'une vilaine cicatrice, d'un antécédent d'infection d'un organe.

- L'ostéopathe évalue minutieusement les tensions et les forces, débusque les barrières, puis les lève pour enfin restaurer la fluidité du mouvement et de la circulation et rétablir l'équilibre.

 
 
4. Soulager par des manipulations

 

- Pour libérer le corps de ses entraves, la manipulation est la méthode la plus efficace. En restaurant une position et un fonctionnement normal des articulations, elle brise le cercle vicieux entretenu par le système nerveux. Les tensions excessives des muscles, des tendons, des ligaments, des capsules articulaires sont vaincues et la guérison peu s'installer.

- Le geste est indolore et l'ostéopathe ne force jamais l'articulation. Le travail s'effectue donc en douceur.
Le craquement articulaire n'est pas systématique et il ne doit pas être douloureux. Soit il signe un frottement, libérant le grippage d'une articulation usée, soit il s'agit du claquement d'une « bulle d'air » lié à la mobilisation des constituants à l'intérieur de l'articulation.

- Cependant, cet ajustement par des manipulations n'est pas toujours possible. Face à une arthrose évoluée, à des épaules ou des hanches douloureuses, des mobilisations douces sont souvent préférables et tout particulièrement appréciées des personnes âgées. Elles « dérouillent », stimulent les échanges circulatoires et les flux veineux et lymphatiques

 
 
5. Traiter les dysfonctionnements

 

- Même si le mal de dos reste son domaine d'intervention le plus courant, les indications de l'ostéopathie sont plus larges : maux de tête, insomnies, vertiges, sifflements ou bourdonnements d'oreilles, sinusites, problèmes digestifs (constipation, colopathie, troubles de la vésicule), hernie hiatale, ronflements, infections à répétition.

- L'ostéopathie permet de soulager tous les états dits fonctionnels, car ils sont réversibles. Le plus souvent, c'est le stress qui nous amène à consulter, avec ses manifestations telles que mal de dos et migraines, mal de dos et gastrites, mal de dos et sinusites, colites, douleurs pelviennes ...

- L'ostéopathie est aussi bénéfique dans le cadre des traumatismes sportifs ou accidentels.

- Un bon ostéopathe sait aussi dépister une pathologie organique grave sous-jacente et passer la main à la médecine classique. En outre, il n'est pas un faiseur de miracles et il lui arrive de faire appel à la médecine classique et complémentaire (homéopathie, phytothérapie, acupuncture). Il prescrit scanner, IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), échographie ou examens biologiques lorsque il le juge nécessaire pour confirmer son diagnostic. Si besoin est, il recours volontiers à la semelle orthopédique.

 
 
6. Ses contre-indications

 

L'ostéopathie est contre-indiquée en cas de maladie inflammatoire active comme une polyarthrite rhumatoïde, ainsi qu'en cas de maladies infectieuses, tumorales et de fractures.
 
 
7. Comment trouver un bon ostéopathe ?

 

L'Ordre des médecins reconnaît désormais l'ostéopathie, compétence enseignée dans une quinzaine d?universités en France avec remise d'un diplôme de Médecine Manuelle et Ostéopathique.
Néanmoins, 90% des ostéopathes, non médecins, exercent encore illégalement. Parmi eux, des charlatans, mais aussi des praticiens formés très sérieusement en Grande-Bretagne, le berceau européen de cette discipline.
En attendant un ménage salutaire, mieux vaut s'adresser à un ostéopathe médecin, faisant partie d'une association reconnue. C'est la garantie d'un bon diagnostic et de manipulations non dangereuses .La consultation est remboursée par la Sécurité Sociale (très mal) avec prise en charge du complément par les mutuelles. (Prix moyen d?une séance de 300 à 600 F)

 

pour lire l'article, cliquer sur l'image