Responsables et Coupables

Contre l’avis unanime de la profession (Académie de Médecine, Conseil National de l’Ordre des Médecins, Collège des Enseignants Universitaires, l’ensemble des Centrales Syndicales Médicales), le gouvernement s’apprête à publier au J.O. le 27 décembre 2006 (entre les fêtes), les décrets d’application de la loi Kouchner sur la reconnaissance de l’exercice de l’ostéopathie et de la chiropractie par des non médecins.

La parution de ces décrets va créer de fait un corps de professionnels diplômés d’écoles privées, à accès direct pour le patient, sans formation contrôlée et validée, sans aucun contrôle ordinal, sans les contraintes administratives et financières des organismes de tutelles. Leur champ d’action théoriquement limité au fonctionnel sera de fait tout le champ de la médecine comme le prouvent les dérives actuelles qui se multiplient.

A l’heure des Bases Evidents Médecines et de l’évaluation des pratiques professionnelles, c’est un retour au moyen âge de la médecine.

.../.../..

Les médecins quels qu’ils soient, ne peuvent accepter de voir exposer la population au risque évident d’erreur de diagnostic et par conséquent de traitement ; et au détournement de vrais malades qualifiés de fonctionnels vers une pseudo médecine au rabais, dont l’éthique n’a d’égal que l’illégalité dans laquelle elle a vu le jour ces dernières années.

Nos responsables politiques sont prévenus, ce seront eux les coupables. (23/12/2006)