Syndicat National des Médecins Ostéopathes 

Fondé en 1984

Accueil Diplôme Universitaire

Informations Médecins

Trouver un Ostéopathe prŹs de chez vous Informations Patients Diaporama du Dos Contact

 

Le référentiel de formation ostéopathique

Le référentiel établi par la Commission d'évaluation de la FEMMO et approuvé par le SNMO.

INTRODUCTION


La commission d'évaluation FEMM.O créée en novembre 2000 s'est fixé comme objectif premier d'établir des référentiels de bonnes pratiques qui puissent être présentés à l'ANAES.

Il nous est vite apparu indispensable d'installer en priorité le référentiel de formation, premier maillon de nos pratiques et identité de notre fédération, d'autant plus que l'actualité nous a rattrapé avec la loi 2002-303 sur la reconnaissance des ostéopathes. Ce référentiel s'inscrit dans une double démarche :

1. Fédérer un enseignement de qualité, commun à toutes nos écoles , et qui représente l'identité de la FEMM.O.
2. Participer de façon dynamique à l'évolution de notre profession et de son enseignement.

Comme dans la plupart des pays à forte croissance, la France voit se développer simultanément la médecine dite traditionnelle allopathique et l'ostéopathie, pour répondre aux multiples demandes en matière de santé. Avec ses spécificités diagnostiques et thérapeutiques et sa démarche holistique, la médecine manuelle-ostéopathie est de plain-pied dans le panier des soins quotidiens des Français depuis plus de 40ans, complémentaire de la médecine allopathique. Les Médecins ostéopathes, du service publique et libéral, sont indissociables du vaste corps des Docteurs en médecine, exerçant une des nombreuses facettes de l'art médical. Ce référentiel illustre la double force de la médecine manuelle-ostéopathie française : médecin et ostéopathe. Il démontre le bien fondé de la complémentarité des enseignements universitaires et des groupes d'enseignement post-universitaires d'ostéopathie. L'ensemble de ces enseignements a permis de couvrir les besoins de santé publique ostéopathique sur tout le territoire national, Ainsi, le Médecin Ostéopathe, par ses compétences larges assises sur une formation exigeante, est le garant naturel de la bonne conduite des soins de ses patients.


PLAN D'ACTIONS


La mise en place de ce référentiel marque aussi notre volonté de faire connaître l'existence de notre fédération, son expertise et son importance auprès des professionnels de santé et de nos instances de tutelle qui nous ont visiblement ignoré jusqu'à ce jour. Un plan d'actions en 10 points à mener d'urgence pour rester maître de notre avenir et participer à l'évolution de notre profession a été établi.


1. Participation à la rédaction des décrets d'applications par la loi «Droits du malade et qualité du système de soins ».

2. Reconnaissance des médecins en exercice titulaires du diplôme FEMMO.

3. Validation du référentiel de formation de troisième cycle de la FEMMO.

4. Participation à la définition et l'évaluation des bonnes pratiquesostéopathiques avec l'ANAES.

5. Reconnaissance du statut de spécialiste du médecin ostéopathe.

6. Création du label « Docteur en Médecine Ostéopathe » D.M.O : doctorat en médecine + spécialité en ostéopathie sur 3 années.

7. Création d'une commission d'accréditation et d'évaluation des établissements d'enseignement de la FEMMO.

8. Participer à l'accréditation des établissements d'enseignements.

9. Participation à l'évaluation et à l'accréditation des ostéopathes non médecins (ONM).

10. Création d'un corps d'experts médecins ostéopathes DMO auprès des tribunaux.



LA FORMATION DES MEDECINS OSTEOPATHES.

1. La formation médicale :

Du programme de formation médicale initiale nous retiendrons:


1. Le total des heures d'enseignements théoriques obligatoires : plus de deux mille cent heures (2100h) sur les deux premiers cycles des études médicales.
2. .Les stages cliniques commencent dès la deuxième année avec la sémiologie au lit du patient, puis lors des années d'externat soit environ 1000 heures par année (gardes comprises) soit 4000 heures au cours du deuxième cycle des études médicales.

2. La formation ostéopathique du médecin :

Nous verrons successivement le programme des écoles de la Fédération des Ecoles d'Enseignement de Médecine Manuelle - Ostéopathie
puis le programme du Diplôme Inter Universitaire de Médecine Manuelle - Ostéopathie (FEMM-0)


* Programmes des écoles de la Fédération des Ecoles d'Enseignement de Médecine Manuelle - Ostéopathie (FEMM-0)


1. LIEUX D'ENSEIGNEMENT :
Les différents groupes d'enseignements régionaux et les écoles privées sans but lucratif,
2 . DIRECTION D'ENSEIGNEMENT :
Uniquement par des médecins spécialistes ou généralistes ayant une formation approfondie en médecine manuelle - ostéopathie, titulaire du diplôme de moniteur de la FEMM-O
3 . OBJECTIF :
Destinés aux docteurs en médecine et internes en médecine désireux d'acquérir la pratique des thérapeutiques manuelles.Examens tous les ans, attestation FEMM en fin de 3ieme année. Années de Formation post graduée illimitées.
4 . INSCRIPTION :
Uniquement pour des médecins spécialistes ou généralistes.
5 . DURÉE DE L'ENSEIGNEMENT :
Nombre d'heures de cours de 60 à 100 heures par an sur 3ans.


6 . PROGRAMME DÉTAILLÉ :


Première année :
1- Historique
2- Pour chaque région anatomique, axiale (crânien, cervical, thoracique,bassin) et périphérique membre supérieur (épaule, coude, poignet, main) et membre inférieur (hanche, genou, cheville, pied)


a) Rappels des bases anatomiques et biomécaniques de l'appareil musculo-squelettique
- Ostéoarticulaire,
- Myologie
- Neurophysiologie
- Posturologie
- Imagerie médicale
b) Apprentissage de l' Approche Générale Ostéopathique : AGO
c) Apprentissage du Traitement Général Ostéopathique : TGO
d) Techniques diagnostiques ostéopathique,
ostéoarticulaire, musculaire,
posturales, fasciale.
e) Toutes les techniques thérapeutiques de tissus mous :
myotensif, rolfing,
strain-counterstrain de Jones, trigger point,
fasciathérapie, décordage,
ponçage, massage etc....


Deuxième année :


Pour chaque région anatomique, axiale (crânien, cervical, thoracique,bassin) et périphérique membre supérieur (épaule, coude,
poignet, main) et membre inférieur (hanche, genou, cheville, pied)

1) Mécanismes d'actions ,
2) Mode d'application
3) Règles de sécurité,
4) Indications et contre-indications des différentes techniquesmanipulatives et de tissus mous,
5) Apprentissage des différentes techniques de tissus mous et manipulatives ostéoarticulaires dans les différentes positions ( décubitus procubitus assis et debout et latéral)


Troisième année :


Pour chaque région anatomique, axiale (crânien, cervical, thoracique,bassin) et périphérique membre supérieur (épaule, coude, poignet, main) et membre inférieur (hanche, genou, cheville, pied)

1) Enseignement intégré diagnostique et thérapeutique ostéopathique des différentes pathologies régionales, sous forme de conduite à tenir.
2) Ouverture aux autres écoles.

Approche des techniques chiropratiques
Approches des techniques crâniennes
Approches de techniques viscérales


5. VALIDATION :
* en fin de première année par un examen validant,
* en fin de deuxième année par un examen validant,
* en fin de troisième année par un examen final théorique,
pratique et un
mémoire devant un jury collégial en présence de moniteurs
d'un ou de
plusieurs autres groupes de la FEMM-O


* Le Diplôme Inter Universitaire de Médecine Manuelle -Ostéopathie


1. DIRECTION D'ENSEIGNEMENT :
Par des Médecins, Chefs de service de CHU, professeurs des universités.
2. LIEUX D'ENSEIGNEMENT :
Dix-sept facultés de médecine de Paris, Marseille, Lyon Rennes Toulouse Grenoble Strasbourg Tours Montpellier Saint-Etienne, Rouen,
Lille, Dijon,Reims, Bordeaux, Bobigny, Caen
3. OBJECTIF :
Destiné aux docteurs en médecine et aux internes en médecine générale ou de spécialités désireux d'acquérir la pratique de la médecine manuelle -ostéopathie.
4. INSCRIPTION :
Sur examen probatoire et entretien
5. DURÉE DE L'ENSEIGNEMENT :
Deux années universitaires après un examen probatoire
Théorique :


50 heures la première année
25 heures la deuxième année

Pratique, en consultation commentée et stage clinique


50 heures en première année
175 heures en deuxième année ( dont 25 stages de consultations commentées de 4 heures chez le praticien)


6. PROGRAMME DÉTAILLÉ :


6. 5.1 Enseignement théorique :


6. 5.1.1 Fondamentaux d'anatomie et de physiologie
6.5 .1.1.1 Biomécanique et cinésiologie du rachis
6.5. 1.1.2 Biomécanique et cinésiologie des membres
6.5. 1.1.3 Physiologie des sensibilités
6.5. 1.1.4 Neurophysiologie de la douleur
6.5. 1.1.5 Physiologie de la motricité et de la contraction musculaire,
6.5. 1.1.6 Physiologie de la régulation posturale
6. 5.1.2 Technologies diagnostiques et thérapeutiques utiles et nécessaires en médecine manuelle,
6. 5.1.3 Techniques manuelles spécifiques de diagnostic et traitement :
6.5. 1.3.1 Manipulations articulaires, vertébrales,
6.5. 1.3.2 Techniques ostéopathiques,
6.5. 1.3.3 Techniques chiropratiques,
6.5. 1.3.4 Techniques des tissus mous...
6. 5.1.4 Application de la médecine manuelle et ostéopathie au diagnostic et traitement :
6. 5.1.5 Apprentissage de l'évaluation des pratiques en thérapeutiques manuelles


6.5.2 Enseignement pratique :


6. 5.2.1 Apprentissage de l'examen clinique
6.5.2.1.1Des tests pré-manipulatifs de sécurité
6.5.2.1.2 Des tests diagnostiques
6. 5.2.2 Apprentissage des techniques thérapeutiques manuelles
6.5.2.1.1 Des techniques des tissus mous
6.5.2.1.2 Des techniques manipulatives
6.5.2.1.3 Des techniques ostéopathiques
6.5.2.1.4 Des techniques chiropratiques
6. 5.2.3 Apprentissage de l'évaluation des pratiques en thérapeutiques manuelles


7. VALIDATION:
* en fin de première année par un contrôle validant,
* en fin de deuxième année par un examen final théorique, pratique et unmémoire devant un jury collégial.


ORGANISATION DE LA MÉDECINE MANUELLE- OSTÉOPATHIE
1. ORGANIGRAMME
Les médecins ostéopathes sont représentés en France par :
* 1. les Sociétés savantes : Société Française d'Ostéopathie, Société Française de Médecine Orthopédique.
* 2. L'Ethique et la Déontologie : naturellement régies par le Conseil national de l'Ordre des Médecins
* 3 L'enseignement : les facultés de médecine, les groupes d'enseignement de la FEMM-O,
* 4 Les syndicats font la promotion et la défense de la médecine manuelle-ostéopathie : Syndicat de Médecine Manuelle-Ostéopathie, Syndicat National des Médecins Ostéopathes, Ostéo de France.
2 LES ENSEIGNANTS :
Chargés de cours théoriques : ils sont Docteurs en Médecine, spécialisés en Médecine Manuelle-Ostéopathie ou spécialisés dans les orientations précises nécessaires ( radiologie, rhumatologie, médecine physique réadaptation,médecine du sport, chirurgie orthopédique, neurologie...)
Chargés de cours pratiques : ils sont Docteurs en Médecine, spécialisés enMédecine Manuelle-Ostéopathie. Ils ont été formés dans les groupes d'enseignements régionaux et dans les séminaires des moniteurs de la FEMM-O
3 LE FONCTIONNEMENT JURIDIQUE DES ÉCOLES ET GROUPES RÉGIONAUX:
Les groupes d'enseignement, écoles et dispensaires de soins fonctionnent en association ( loi de 1901) sans but lucratif.
4 CRITÈRES DE COMPÉTENCE :
L'exercice de la médecine manuelle-ostéopathie nécessite une formation dehaut niveau.
Les médecins ostéopathes s'intègrent naturellement dans l'offre de soins aux patients.
5 DÉONTOLOGIE
Le médecin ostéopathe est soumis au Code de déontologie médical, rédigé par le Conseil National de l'Ordre des médecins. Ce code impose
et garantit :
* Respect de l'éthique professionnelle
* Respect du libre choix de son praticien
* Obligation de prise en charge de l'urgence médicochirurgicale
* Obligation de moyen dans le respect du bon usage des soins.
* Prévention et éducation sanitaire du patient.
6 ASSOCIATIONS SOCIO-PROFESSONNELLES
Groupes d'enseignements de la FEMMO
Sociétés savantes :
Société Française Ostéopathie (créée en 1952)
Société Française Médecine Orthopédique et Thérapeutiques manuelles (crééeen 1964)
Associations :
Ostéo de France
Association compagnonique
Syndicats :
Syndicat National des Médecins Ostéothérapeutes Français
Syndicat National des Médecins Ostéopathes
Unions professionnelles :
22 Unions Régionales des Médecins Libéraux, une par région.
7 LEURS OBJECTIFS :
* Promouvoir et développer la recherche en osteopathie
* Promouvoir et défendre la médecine ostéopathique auprès du public
* Promouvoir et défendre la médecine ostéopathique devant les instances nationales et internationales
* Organiser et valider un enseignement de haut niveau
* Organiser des congrès nationaux et internationaux
* Garantir la sécurité des patients et le respect de l'éthique médicale.

STATUT DES MÉDECINS OSTÉOPATHES


o En France, la médecine ostéopathique est pratiquée et enseignée depuis1920, dans des écoles privées puis à l'université depuis 1974. Le médecin ostéopathe exerce une profession libérale ou salariée. Son statut vis à vis des caisses d'assurances maladies résulte d'un choix et des contraintes exercées par les caisses (secteur I conventionné à honoraires opposables,secteur II conventionné à honoraires dits libres, secteur III horsconvention ).
o Aux Etats-Unis, berceau de l'ostéopathie, l'ostéopathie est exercée pardes D. O. (doctor of osteopathy) : cette terminologie veut dire « Docteur enOstéopathie ». Ils sont exclusivement médecins et ont les mêmes droits etprérogatives que les M.D. (medical doctor).
Ceci est en rapport avec leurs études strictement similaires à celles desM.D. (Docteur en Médecine) diplômés dans les écoles de médecinetraditionnelles.
Ils sont regroupés en deux associations : l'AOA (American OsteopathicAssociation) et l'AAO (American Academy of Osteopathy).
° Au Royaume-Uni, en vertu du droit coutumier, toute personne «non-qualifiée » peut exercer la médecine à condition de ne pas prétendre autitre de Docteur en Médecine. Le 1er juillet 1993, l'ostéopathie bénéficie de l'Osteopath's Act signé par la Reine Elizabeth. C'est le premier pays européen où la profession spécifique d'ostéopathie non médicale est reconnue.